Accueil Les Labels Effinergie Effinergie Rénovation

Vous souhaitez faire certifier votre bâtiment? Cliquez ICI


Le référentiel pour la rénovation

effinergieReno

Ce label cible le marché considérable de la rénovation des plus de 31 millions de logements en France et de plusieurs centaines de millions de m² de bâtiments tertiaires, dont plus de 2/3 ont été construits avant 1975, date de la première réglementation thermique en France.

Il bénéficie de l'appellation BBC par l'arrêté du 29 sept 2009 mais uniquement pour les bâtiments construits après 1948. Les bâtiments construits avant 1948 peuvent prétendre au label Effinergie Rénovation, les critères étant les mêmes.

Pour les bâtiments résidentiels rénovés

PDF 64x64
(Téléchargements

en bas de page)

Pour les constructions résidentielles rénovées : objectif de consommation maximale en énergie primaire fixé à 80 kWh/m².an, à moduler selon la zone climatique et l'altitude. (voir carte ci-dessous)

Les calculs sont faits en utilisant la méthode de calcul Th-CE-ex. Les résultats sont donc en kWh d'énergie primaire par m² de SHON-RT.

La consommation conventionnelle d’énergie primaire doit être inférieure ou égale à une valeur en kWh/m² d’énergie primaire qui s’exprime sous la forme :

Cepmax = 80 x (a+b).

Coefficient "a" selon la zone climatique

Coef_a

Coefficient "b" selon l'altitude

 

 

Coef_b

 

Pour les bâtiments à usages autres que d'habitation

La consommation conventionnelle d'énergie primaire du bâtiment pour le chauffage, le refroidissement, la ventilation, la production d'eau chaude sanitaire et l'éclairage des locaux est inférieur de 40% à la consommation conventionnelle de référence définie dans la Réglementation Thermique dite Globale.
Cep < Cref - 40%

La consommation conventionnelle d’énergie primaire (Cep)

Cep selon la méthode de calcul RT Ex pour :

  • le chauffage,
  • le refroidissement,
  • la ventilation,
  • les auxiliaires,
  • la production d’eau chaude sanitaire
  • l’éclairage des locaux

Coefficient de transformation en énergie primaire par convention pour chaque type d'énergie:

 

Energie Energie Finale Energie primaire
bois 1 kWh

0,6 kWh

gaz/fioul

1 kWh

1 kWh

électricité

1 kWh

2,58 kWh

 

En complément, le label Effinergie Rénovation pose les exigences suivantes

FlecheDroiteVert_16x16Production locale d'électricité

Outre le respect des critères liés à la consommation maximale définis au 2° de l'article 2 de l'arrêté du 29 septembre 2009 et afin de garantir la qualité thermique globale du bâtiment construit, et éviter que la mise en place d’une production locale d’électricité permette à ce bâtiment de fortement surconsommer de l’énergie, un bâtiment BBC-Effinergie Rénovation ou Effinergie Rénovation respecte les conditions suivantes :

Outre le respect des critères liés à la consommation maximale définis au 2° de l'article 2 de l'arrêté du 29 septembre 2009 :

  • Pour un bâtiment de logements équipé d’une production locale d’électricité, et d’une production d’eau chaude sanitaire totalement ou partiellement produite par électricité, la consommation conventionnelle totale d’énergie du bâtiment avant déduction de la production locale d’électricité, n’excède pas 80*(a+b)+35 kWhEP/m²/an, avec a et b définis au 2° de l’article 2 de l’arrêté 29 septembre 2009. De plus, le coefficient Ubât du bâtiment n’excède pas Ubâtmax – 30%, où Ubâtmax est tel que défini par l’arrêté du 13 juin 2008.
  • Pour un bâtiment de logements équipé d’une production locale d’électricité, et d’une production d’eau chaude sanitaire autre que totalement ou partiellement produite par électricité, la consommation conventionnelle totale d’énergie du bâtiment avant déduction de la production locale d’électricité, n’excède pas 80*(a+b)+12 kWhEP/m²/an, avec a et b définis au 2° de l'article 2 de l'arrêté du 29 septembre 2009. De plus, le coefficient Ubât du bâtiment n’excède pas Ubâtmax – 30%, où Ubâtmax est tel que défini par l’arrêté du 13 juin 2008.
  • Pour un bâtiment de logements collectifs équipé d'une production locale d'électricité et d'une production d'eau chaude sanitaire partiellement par électricité,  la consommation conventionnelle totale d'énergie du bâtiment avant déduction de la production locale d'électricité, n'excède pas 80*(a+b)+ X kWhEP/(m².an), avec a et b définis au 2° de l'article 2 de l'arrêté du 29 sept embre 2009 et X étant déterminé comme suit : X = (35 * S1 + 12 * S2) / (S1 + S2).
    S1 étant la surface habitable des logements équipés d'une production d'eau chaude sanitaire totalement ou partiellement électrique, S2 étant la surface habitable des logements équipés d'une production d'eau chaude sanitaire non électrique. De plus le coefficient Ubât du bâtiment n'excède pas Ubâtmax – 30% où Ubâtmax est tel que défini par l’arrêté du 13 juin 2008.

Cette exigence ne concerne pas le tertiaire.

FlecheDroiteVert_16x16Perméabilité à l'air

Une mesure de perméabilité à l'air est obligatoire pour tout logement BBC-Effinergie Rénovation ou Effinergie Rénovation. Aucune valeur cible n'est préconisée par contre, la perméabilité mesurée, exprimée par le coefficient Q4Pa-surf, doit être inférieure ou égale à la valeur utilisée dans le calcul de la consommation.

La mesure de la perméabilité est effectuée conformément à la norme NF EN 13 829 et son guide d'application GA-P 50-784 et doit être réalisé par un mesureur qualifié 8711 par Qualibat.

Une mesure de perméabilité à l'air n'est pas obligatoire pour un bâtiment à usage autre que d'habitation.

FlecheDroiteVert_16x16Surface de référence

La surface de référence à prendre en compte est la SHON-RT telle que définie dans l'arrêté du 26 octobre 2010.

La règle suivante ne s'applique plus depuis le 28 octobre 2011 : Si la SHON dépasse de 20% la surface habitable, la surface prise en référence pour répondre aux exigences est de 1,2 fois la surface habitable en attente de la publication de la nouvelle surface de référence de la RT :SHON/SHAB ≤ 1,2

Affichage complémentaire

La consommation totale annuelle en kWhep/m² du projet.

La consommation annuelle en kWh énergie finale/m² pour chaque usage et son équivalence d’émission en kg CO2.

Les besoins couverts par une  énergie renouvelable pour chaque usage.

Traitement des cas particuliers

Afin de résoudre les problèmes de terrain liés à la non prise en compte de systèmes dans le cadre de la RT Existant, deux comités ont été mis en place.

La commission Titre V

Dans le cas d'une demande de labellisation BBC-Effinergie Rénovation (quelque soit le certificateur : Cequami, Promotelec, Cerqual, Certivéa),  si un système ou une opération n'est pas pris en compte dansla méthode de calcul Th-CE ex de la réglementation thermique RT Existant (exemple : poêle à bois, chauffe eau thermodynamique, puits canadien....),  la commission titre V offre la possibilité de le prendre en compte sous réserve de justifications. Le maitre d'ouvrage doit  présenter un dossier de demande d'agrément de l'opération de construction à la commission titre V.

Plus de détails : www.rt-batiment.fr

Le Groupe d'Avis Cas Particuliers anté-48

Maison ante48 64x64Dans le cas d'une demande de labellisation Effinergie Rénovation d'un bâtiment datant d'avant 1948,  si un système ou une opération n'est pas pris en compte dans la méthode de calcul Th-CE ex, dil est nécessaire de saisir le groupe d'avis Cas Particuliers anté-48.

Plus de détails : Groupe d'avis Cas Particuliers anté-48

Téléchargements

Document Effinergie :

effinergie 154x100


Document Reglementaires :

Ministere

A voir aussi :

PermeabiliteAir_64x64
Perméabilité
à l'air

          

MaisonBBC_64x64Faire certifier
un bâtiment

         

GuidesNeufReno_64x64
Guide
Rénovation

         

AidesFiance_64x64
Les aides
financières

Gestion de la marque

Pour en savoir plus sur les conditions d'utilisation du logo et de la marque effinergie®, consultez la gestion de la marque.

 
 
flux RSS twitter 32x32  

Suivez les
Actualités

Devenez Partenaire Effinergie

 

FGBC__Membre_Fondateur_160x174