Lancé le 8 mars 2017, le label BEPOS-Effinergie 2017 est délivré par l’ensemble des organismes certificateurs conventionnés avec Effinergie : Prestaterre, Promotelec Services, Cerqual, Céquami et Certivéa. Le 23 mai 2017, la première maison Bepos-Effinergie 2017 a été certifiée et inaugurée en présence de Hubert DEJEAN DE LA BATIE Président du Collectif Effinergie et de Dominique DESMOULINS Directeur Général de Promotelec Services.

Au 15 juin 2017, le label Bepos-Effinergie 2013 regroupe 170 opérations sur le territoire national. Plus de 2 340 logements ont déposé une demande de certification Bepos-Effinergie 2013 depuis son lancement. En parallèle, le label Bepos-Effinergie 2013 se déploie dans le secteur tertiaire avec près de 500 00 m² en cours de certification. De nouvelles opérations ont été livrées et certifiées sur le premier semestre 2017 dans le secteur résidentiel.

Par ailleurs, plus de 38 000 logements sont concernés par une certification Effinergie+ répartis sur 840 opérations. Le déploiement du label s’opère sur l’ensemble du territoire national mais présente des dynamiques différentes suivant les régions. En tertiaire, le label Effinergie+ atteint 173 opérations, soit près de 2 millions de m² de surface en cours de certification en France.

La construction basse consommation représente près de 682 000 logements et plus de 6,6 Millions de m² de tertiaire en France, soit près de 67 000 opérations.

Enfin, plus de 3,2 millions de m² en tertiaire sont en cours de rénovation basse consommation. Ce marché se caractérise principalement par sa composante géographique (focus en région Ile de France) et la typologie des bâtiments concernée par la rénovation suivant la maitrise d’ouvrage (privée ou publique). En parallèle, le secteur résidentiel regroupe près de 120 000 logements rénovés dans le cadre d’une certification avec des dynamiques territoriales hétérogènes. Sur le premier semestre 2017, près de 14 000 logements sont concernés par une demande de certification, traduisant un volume important de rénovation basse consommation comparé aux années précédentes (7 500 logements par semestre en moyenne).

En savoir plus :