La tableau de bord des labels Effinergie pour l'année 2022

PAge de gardeDans un contexte géopolitique incertain en Europe générant une hausse du coût de l’énergie, et une prise en compte partielle des enjeux climatiques au forum économique de Davos, où 4 400 dirigeants d’entreprises issus de 105 pays ne classent qu’en cinquième rang[1] le risque climatique comme une menace pour leurs activités à 5 ans, le gouvernement a proposé de nouvelles évolutions au 1er trimestre afin d’accroitre le soutien « aux rénovations globales et énergétiquement performantes, inscrites à l’agenda de la planification écologique et de France Nation verte[2] ».

En parallèle, les échanges du 9 janvier 2023 à l’assemblée nationale sur la rénovation thermique entre les différents groupes parlementaires et le Ministre Olivier Klein chargé de la ville et du logement ont notamment concerné le dimensionnement des besoins de financement de la rénovation performante, la structuration de la filière pour répondre à l’objectif d’avoir un parc de logements en moyenne au niveau BBC en 2050, les enjeux sociaux et énergétiques associés à l’obligation de rénovation des passoires énergétiques, les difficultés pour rénover les bâtiments à caractères patrimoniaux, le rôle majeur d’un accompagnement indépendant et de qualité dans le succès d’une rénovation thermique performante, et la massification des rénovations globales en faveur des rénovations par gestes…

Depuis 2009, l’association Effinergie fédère un large panel d’acteurs et gère l’Observatoire BBC, avec pour objectifs d’apporter des solutions concrètes à ces interrogations.  Dans ce contexte, l’Observatoire BBC présente le tableau de bord des labels Effinergie au 4ième trimestre 2022 et présente ses principales actualités.

  • Rénovation :
    • Une année record en 2022 pour la rénovation basse consommation avec plus de 40 000 nouveaux logements engagés dans les labels Effinergie en rénovation. Le label Basse Consommation et Bas Carbone, intégrant des seuils sur les émissions carbone en exploitation, représente près de 60% des demandes en 2022.
    • Les résultats de l’expérimentation Effinergie Patrimoine, qui a permis de rénover au niveau BBC des projets à caractères patrimoniaux en associant les expertises énergétiques et architecturales, sont désormais disponibles. Consulter le guide de retour d’expérience et les projets lauréats de l’expérimentation sur le site de l’Observatoire BBC. 
    • L’Observatoire BBC a présenté, auprès du réseau des partenaires de la rénovation de l’habitat privé, un retour d’expérience sur 6 100 maisons rénovées avec le soutien de la Région Normandie via le chèque-éco énergie.
    • L’Observatoire BBC a été invité par le comité de pilotage de l’Observatoire National de la Rénovation Energétique (ONRE) afin de présenter son guide méthodologie sur l’analyse des coûts associés à une rénovation énergétique.
  • Construction :
    • 8 opérations se sont engagées dans le nouveau label Effinergie RE2020. Elles regroupent 388 logements situés principalement à Paris (n=367) et Lille (n=21)
    • L’Observatoire BBC s’adapte à l’évolution des labels de l’association Effinergie. Il est désormais en capacité de proposer des retours d’expérience sur les futurs bâtiments Effinergie RE2020. Il intègrera dans les prochaines semaines un module spécifique sur le confort d’été.

[1] Challenges – 16/01/2023 – Agathe Beaugon – Davos : les patrons français sont les plus conscients de l’urgence climatique

[2] Ecologie.gouv.fr – Presse - Aides à la rénovation énergétique des logements en 2023 : des évolutions au 1er trimestre afin d'accroître le soutien aux rénovations les plus performantes

 

En savoir plus : 

  • Lire le tableau de bord : ici 

Réhabilitation performante des bâtiments patrimoniaux : Effinergie présente les résultats de l’expérimentation Effinergie Patrimoine

Logo Patrimoine Quadri Plan de travail 1

Soucieux de valoriser les opérations associant réhabilitation énergétique performante et préservation des bâtiments à caractère patrimoniaux, le Collectif Effinergie a lancé en janvier 2020 le label expérimental Effinergie Patrimoine, avec le soutien financier de l’ADEME et du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires, et le soutien technique du ministère de la Culture. Le 19 janvier 2023, Effinergie a dévoilé les résultats issus de ces trois années d’expérimentation.

 

Dans la perspective d’atteinte des objectifs fixés à l’horizon 2050 – atteinte du niveau BBC en moyenne sur l’ensemble du parc bâti en France -, il est nécessaire de se poser la question de la réhabilitation énergétique des bâtiments à caractère patrimoniaux. Dès 2017, afin de répondre à cette question, Effinergie a lancé un groupe de travail dédié afin de trouver des solutions permettant d’allier performance énergétique et préservation patrimonial. C’est dans ce cadre que l’expérimentation Effinergie Patrimoine a été lancée.

Retour sur trois ans d’expérimentation

Lancée en 2020 et pour une durée de trois ans, l’expérimentation Effinergie Patrimoine, et le label expérimental associé, avait pour objectifs de susciter la réalisation de projets démonstrateurs, favoriser le retour d’expérience et l’émergence de bonnes pratiques et ainsi lever les freins existants à la réhabilitation énergétique performante des bâtiments patrimoniaux.

L’expérimentation s’adressait à tous les bâtiments présentant un caractère patrimonial, qu’ils soient inscrits, classés ou non, en résidentiel et en tertiaire. Son fonctionnement repose sur la mobilisation d’une Commission, composée de seize experts en énergie ou en patrimoine, chargée d’examiner les candidatures et de valider les projets lauréats sur la base d’une expertise approfondie de chaque projet.

Quels sont les projets candidats ?

  • Diversité territoriale avec une représentation de toutes les régions
  • 67 % des projets ont une reconnaissance patrimoniale
  • 65 % des projets ont un usage non résidentiel
  • Périodes constructives des projets : du VIIème au XXème siècle

Sur les 54 projets entrés dans l’expérimentation, la Commission a pu valider 9 projets de réhabilitation combinant performance énergétique et préservation du patrimoine.


Les projets lauréats de l’expérimentation Effinergie Patrimoine


Allier réhabilitation énergétique performante et préservation du patrimoine : c’est possible !

L’expérimentation avait à cœur d’étudier les possibilités offertes pour associer performance énergétique et réhabilitation de bâtiments à caractère patrimonial. Venant tordre le cou à certaines idées reçues, les résultats démontrent la possibilité d’atteindre le niveau BBC Rénovation, ou de s’en approcher, tout en préservant le caractère patrimonial des bâtis considérés.

Pour se faire, plusieurs clés de réussite se dégagent à l’issu de l’expérimentation :

  • la mobilisation d’une équipe projet intégrant une double expertise (énergie et patrimoine) tout au long du projet autour d’un objectif commun : une réhabilitation énergétiquement performante ET préservant le patrimoine bâti. Pour se faire, sensibilisation, formation voire qualification sont indispensables ;
  • une bonne compréhension du bâti à travers un diagnostic patrimonial complet : la phase d’observation et d’étude est primordiale afin de permettre ensuite de faire des choix en connaissance de cause et d’effet. C’est également cette phase de diagnostic qui permettra de définir le niveau de performance énergétique visé et les solutions les plus adaptées au projet, car même si les projets sont emprunts de diversité la méthodologie pour les appréhender est unique ;
  • la prise en compte des usagers et des usages du bâti dès le début du projet pour faire des choix cohérent avec l’exploitation du bâti. 

Il faut cependant garder à l’esprit que chaque projet est unique et ne peut se soumettre à des réponses prédéfinies et ce, aussi bien sur le volet architectural que sur le volet énergétique. Chaque projet doit être considéré dans ses spécificités, son histoire, ses évolutions passées et à venir, et appellera des réponses dédiées.

Le guide de retour d’expérience de l’expérimentation Effinergie Patrimoine revient en détail sur les éléments méthodologiques et les points d’attention à considérer pour ce type de projet.


Effinergie continue d’œuvrer pour la réhabilitation performante du patrimoine bâti

L’expérimentation Effinergie Patrimoine ouvre de nouvelles voies pour l’avenir en démontrant la possibilité d’allier réhabilitation énergétique performante et préservation du patrimoine mais aussi le besoin d’accompagner maîtres d’ouvrage et professionnels intervenant sur ces projets.

Le Collectif Effinergie va poursuivre, avec ses partenaires, son engagement sur le sujet afin d’accompagner la filière : un cahier des charges du diagnostic patrimonial sera élaboré et des réflexions sont d’ores et déjà engagées afin de permettre la valorisation des projets de réhabilitation alliant performance énergétique et préservation patrimoniale au-delà du label expérimental proposé depuis 2020.

 
Pour aller plus loin :

Retour sur le lancement du projet CIBLE : co-construire un outil de simulation national pour l’éco-conception du bâtiment

Logo cible couv presse 100Le CSTB, en partenariat avec Effinergie et l’Alliance HQE-GBC, soutenu par la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Paysage (DHUP) et financé par l’ADEME, ont lancé le projet CIBLE le 4 janvier 2023. Ce projet vise à co-construire un outil national de simulation pour l’éco-conception du bâtiment avec tous les acteurs de la filière.

Si vous souhaitez visionner le replay ainsi que la présentation de l’événement, c’est possible :

  • Replay : ici
  • Présentation : ici

Vous souhaitez contribuer au projet CIBLE ? Inscrivez-vous ICI

 

Le contexte du projet CIBLE :

Si les réglementations successives ont permis, depuis 1974, d’encadrer la consommation énergétique des bâtiments neufs ou rénovés et d’assurer le confort thermique de leurs occupants, on constate aujourd’hui que les outils de calculs utilisés sont hétérogènes, souvent anciens ou incomplets (pas d‘indicateurs carbone pour les produits de construction dans l’existant, pas de prise en compte de la mesure en phase d’exploitation pour s’approcher des performances réelles, moteurs de calculs différents entre neufs, existants, DPE…).  Face à ce constat, il s’avère nécessaire de définir le cahier des charges d’un nouvel outil numérique facilitant la conception globale du bâtiment.

 

Pour répondre à cette ambition qui dépasse les seuls besoins réglementaires, le CSTB, en partenariat avec l’Alliance HQE-GBC et le Collectif Effinergie, ont lancé le projet CIBLE, avec le soutien de la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Paysage (DHUP) et le financement de l’ADEME. Son objectif est d’embarquer l’ensemble des acteurs du bâtiment afin qu’ils participent activement à la définition de cet outil national de simulation pour l’éco-conception du bâtiment.

 

La co-construction comme pilier

Fort de son expérience sur ces outils d’évaluation de la performance du bâtiment, le CSTB se propose de mener la réflexion sur l’outil de demain pour le calcul de la performance environnementale du bâtiment, mais ne compte pas le faire seul. L’outil de demain sera une référence uniquement s’il est pensé et construit avec les acteurs du bâtiment (pouvoirs publics, associations, maîtrise d’ouvrage et assistance à maîtrise d’ouvrage, éditeurs de logiciels, acteurs de la recherche et du secteur de l’immobilier, industriels, usagers…). Le cœur du projet CIBLE s’ancre donc dans une démarche fortement collaborative. Si le CSTB est l’agrégateur des résultats, tous les acteurs du bâtiment qui le souhaitent seront associés, en particulier à travers la mobilisation des réseaux de l’Alliance HQE-GBC et d’Effinergie.

Cette co-construction du besoin au travers d’ateliers, d’entretiens, et de consultations massives avec les acteurs conscients des défis à relever dans le domaine du bâtiment est si déterminante dans le succès de l’outil de référence de demain, qu’elle constitue le résultat principal du projet CIBLE. En effet, celui-ci ne vise pas à aboutir à un outil opérationnel à l’issue des 2 ans du projet, mais à préparer un cahier des prescriptions, véritable portrait-robot d’un futur outil, issu des réflexions des acteurs et partagé par le plus grand nombre. Ce cahier des prescriptions se voudra le plus exhaustif possible : à la fois sur le fond scientifique, sur les conditions de diffusion, de contributions, et plus généralement sur la structure technique et organisationnelle permettant d’assurer son interopérabilité avec d’autres outils et applications (BIM), son efficacité quel que soit le contexte (neuf et existant, application réglementaire ou R&D, énergie et carbone…), sa pérennité face aux enjeux actuels et futurs, et naturellement sa transparence et son appropriation par le plus grand nombre. 

Contribuer au projet CIBLE

Effinergie recrute un.e chargé.e de mission technique

 Effinergie recrute

 

Le Collectif Effinergie recrute un.e chargé.e de mission technique « Qualité environnementale des bâtiments ». Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 25 janvier 2023.

 

Description du poste

Sous la responsabilité de la directrice de l’association, vous travaillez en étroite collaboration avec l’ensemble de l’équipe, en particulier, la responsable technique et le responsable de l’Observatoire BBC.

Vous suivez les projets et sujets techniques qui vous sont confiés dans le cadre du plan d’actions de l’association, en lien avec les objectifs et priorités fixés par le Conseil d’Administration. Vous disposez d’une réelle autonomie dans la réalisation des tâches qui vous sont confiées et assurez un apport d’expertise aux projets auxquels vous êtes associé.e. Vous œuvrez au service de l’intérêt général et pourrez être amené.e à développer de nouvelles compétences pour répondre aux enjeux portés par l’association.

  • Télécharger l’offre d’emploi complète : ici

Candidature

Si vous avez envie de travailler au sein d'une structure associative œuvrant pour l'intérêt général, dans une équipe dynamique et solidaire, adressez votre CV et lettre de motivation, à l’attention de Marie GRACIA, par courriel à bruno@effinergie.org avant le 25 janvier 2023.

Soliha et Effinergie signent une convention de partenariat

SolihaSOLIHA et Effinergie signent une convention de partenariat dans le cadre du projet BBC Solidaire : une expérimentation "100% rénové, 100% accompagné, 100% financé" pour lever les freins à la rénovation basse consommation et à la décarbonation du parc de logement à l'horizon 2050. Avec plus de 22% des foyers déclarant avoir souffert du froid l'hiver dernier et 27% de ménages en difficulté pour payer les factures d'énergie, cette démarche collaborative souhaite proposer de nouvelles perspectives aux 12 millions de personnes en précarité énergétique, et ainsi, leur faciliter l'accès à un logement rénové à basse consommation. Retrouver dans les prochaines semaines, les premiers retours d'expériences dans l'Observatoire BBC d'Effinergie, suite au lancement des premiers chantiers sur le territoire.

  

En savoir plus : 

L’Alliance HQE-GBC lance la 2ème édition de l’Appel à Accompagnement #FaistaFDES #FaistonPEP

Hight3En même temps que la mise à disposition des chiffres INIES 2020, l’Alliance HQE-GBC lance aujourd’hui un second Appel à Accompagnement auprès de tous les acteurs du bâtiment, avec le soutien financier de l'ADEME. Cet appel encourage la création de nouvelles déclarations environnementales collectives non présentes dans la Base INIES, essentielles à la réussite de la transition écologique du secteur.

L’Alliance HQE-GBC peut se féliciter d’une progression constante et encourageante des données dans la base INIES, +18% entre 2019 et 2020 (voir annexe 1), des résultats notamment liés au 1 er Appel à Accompagnement lancé par l’Alliance HQE en 2019 (voir annexe 2).

Néanmoins, la persévérance reste de mise car le manque actuel de FDES et de PEP pour certaines catégories de produits (voir annexe 3) contraint encore les maîtres d’ouvrages à utiliser des données environnementales par défaut (DED,) afin de pouvoir réaliser entièrement leurs ACV bâtiment.

A l’aube de la future réglementation environnementale des bâtiments neufs (RE2020), il est nécessaire d’aller plus loin encore. C’est pourquoi, l’Alliance HQE-GBC encourage les fabricants des familles de produits et d’équipements qui ne sont pas encore engagés dans la production de déclarations environnementales, à se mobiliser et à se porter candidats à ce nouvel appel #FaistaFDES #FaistonPEP avant le 31 mars 2021.

Chargée de l’organisation de l’Appel à Accompagnement, l’Alliance HQE-GBC sélectionnera 18 projets qui pourront ainsi prétendre à bénéficier d’une aide à hauteur de 50% des dépenses pour la production de leurs données, avec un maximum de : 15 000€ pour FDES ou PEP collectif ; 19 000€ pour FDES ou PEP configurable et 13 000€ pour PCR/PSR. L’Alliance HQE-GBC apportera également une animation et un partage d’expérience collectif avec tous les candidats de l’appel à accompagnement.

 

En savoir plus : 

  • Dossier de candidature : ici
  • Lire l'article HQE : ici 

Lancement du projet CIBLE, visant à co-construire un outil de simulation national pour l’éco-conception du bâtiment le 4 janvier 2023

projet CIBLE Plan de travail 1 copie 768x384

Si les règlementations successives ont permis, depuis 1974, d’encadrer la consommation énergétique des bâtiments neufs ou rénovés et d’assurer le confort thermique de leurs occupants, on constate aujourd’hui que les outils de calculs utilisés sont hétérogènes, souvent anciens ou incomplets (pas d‘indicateurs carbone pour les produits de construction dans l’existant, pas de prise en compte de la mesure en phase d’exploitation pour s'approcher des performances réelles, moteurs de calculs différents entre neufs, existants, DPE…).  Face à ce constat, il s’avère nécessaire de définir le cahier des charges d’un nouvel outil numérique facilitant la conception globale du bâtiment.

Pour répondre à cette ambition qui dépasse les seuls besoins réglementaires, le CSTB, en partenariat avec l’Alliance HQE-GBC et le Collectif Effinergie, lance le projet CIBLE, avec le soutien de la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Paysage (DHUP) et le financement de l’ADEME. Son objectif est d’embarquer l'ensemble des acteurs du bâtiment afin qu’ils participent activement à la définition de cet outil national de simulation pour l'éco-conception du bâtiment.

La réunion de lancement du projet CIBLE, ouverte à l’ensemble des acteurs du bâtiment souhaitant contribuer à la démarche, se tiendra le 4 janvier 2023 de 14H00 à 17H00, à Paris.

_________________

 

Fort de son expérience sur ces outils d’évaluation de la performance du bâtiment, le CSTB se propose de mener la réflexion sur l’outil de demain pour le calcul de la performance environnementale du bâtiment, mais ne compte pas le faire seul. L’outil de demain sera une référence uniquement s’il est pensé et construit avec les acteurs du bâtiment (pouvoirs publics, associations, maîtrise d’ouvrage et assistance à maîtrise d’ouvrage,  éditeurs de logiciels, acteurs de la recherche et du secteur de l’immobilier, industriels, usagers…). Le cœur du projet CIBLE s’ancre donc dans une démarche fortement collaborative. Si le CSTB est l’agrégateur des résultats, tous les acteurs du bâtiment qui le souhaitent seront associés, en particulier à travers la mobilisation des réseaux de l’Alliance HQE-GBC et d’Effinergie.

Cette co-construction du besoin au travers d’ateliers, d’entretiens, et de consultations massives avec les acteurs conscients des défis à relever dans le domaine du bâtiment est si déterminante dans le succès de l’outil de référence de demain, qu’elle constitue le résultat principal du projet CIBLE. En effet, celui-ci ne vise pas à aboutir à un outil opérationnel à l’issue des 2 ans du projet, mais à préparer un cahier des prescriptions, véritable portrait-robot d’un futur outil, issu des réflexions des acteurs et partagé par le plus grand nombre. Ce cahier des prescriptions se voudra le plus exhaustif possible : à la fois sur le fond scientifique, sur les conditions de diffusion, de contributions, et plus généralement sur la structure technique et organisationnelle permettant d’assurer son interopérabilité avec d’autres outils et applications (BIM), son efficacité quel que soit le contexte (neuf et existant, application réglementaire ou R&D, énergie et carbone…), sa pérennité face aux enjeux actuels et futurs, et naturellement sa transparence et son appropriation par le plus grand nombre. 

 

Le lancement du projet CIBLE aura lieu le 4 janvier 2023, de 14h à 17h, au siège du CSTB, 4 avenue du Recteur Poincaré 75016 Paris. Cet événement de lancement est ouvert à l’ensemble des acteurs du bâtiment qui souhaitent contribuer au projet.

 

En savoir plus : 

  • Lire le communiqué de presse : ici 
  • Inscription : ici 

Le Cerema et Effinergie s’allient pour donner des repères technico-économiques aux assujettis du DEET

unnamedLe 7 octobre dernier, la direction technique Territoires et Villes du Cerema et l’Association Effinergie ont signé une première convention de partenariat pour la rédaction d’une publication visant à assister les maîtres d’ouvrage assujettis au DEET dans la définition de leur stratégie d’intervention. La parution de cette publication est prévue pour début 2023.

 

Le dispositif Eco-énergie Tertiaire impose aux propriétaires et occupants des bâtiments tertiaires de plus de 1000 m² de diminuer les consommations d’énergie de 40% à l’horizon 2030, 50% à 2040 et 60% à 2050. 

Une fois que les déclarations d’année et de consommations de référence seront validées dans OPERAT, le temps sera venu pour les maîtres d’ouvrage d’élaborer leur plan d’action afin d’atteindre les objectifs.

Chaque gestionnaire de patrimoine immobilier assujetti est libre d’atteindre les objectifs du DEET selon le cadencement imposé ou d’aller plus vite voire plus loin. Avant de prendre une quelconque décision sur la stratégie à adopter face à ce dispositif réglementaire, chacun devra avoir réalisé certaines actions préalables incontournables pour une gestion de patrimoine immobilier efficiente :

  • L’organisation de sa maitrise d’ouvrage et notamment par des moyens humains dédiés et adaptés ;
  • L’acquisition d’une pleine connaissance de son patrimoine (recensement, état technique et réglementaire, réglementation associée…) ;
  • L’adoption d’une approche en coût global pour permettre la prise en compte de l’ensemble des coûts tout au long de la vie du bâtiment, et la mise en perspective des coûts engendrés par la gestion et les externalités.
  • La rédaction d’une stratégie de gestion patrimoniale comportant notamment une stratégie d’intervention pluriannuelle, dans le but d’acquérir une vision globale de son patrimoine, tant au plan spatial et technique, que temporel et réglementaire (Un tel document permet par ailleurs une meilleure anticipation et de ce fait une plus grande disponibilité et réactivité face aux appels à projet et autres financements.)
  • Et la recherche des moyens de financement correspondants

Mais quels éléments technico-économiques peuvent aider les maîtres d’ouvrage à décider de la stratégie à adopter selon son patrimoine immobilier ?

En effet, ces derniers peuvent avoir besoin de repères relatifs aux types de travaux à mettre en œuvre pour espérer atteindre une certaine performance énergétique, mais aussi aux niveaux d’investissements correspondants. Selon les cas, il sera effectivement plus intéressant de rechercher les 60% d‘économies d’énergie tout de suite par une rénovation d’envergure, ou au contraire, l’atteinte progressive des niveaux réglementaires exigés aux différentes échéances, mais pas n’importe comment, selon une stratégie mûrement réfléchie de façon à optimiser les investissements. Ou encore, pour les bâtiments les plus performants, qui préfèreront parfois des objectifs en valeur absolue, des actions plus légères, ou liées aux usages, seront peut-être plus pertinentes.

Ainsi, en se basant sur environ 200 projets de rénovation tertiaire labellisés BBC ou issus de dispositifs régionaux, recensés par l’Observatoire BBC d’Effinergie, cette publication commune Cerema/Effinergie a pour objectif de répondre à la question principale: Une rénovation BBC en tertiaire permet-elle d’atteindre les exigences du dispositif Eco Energie Tertiaire, et si oui, via quels travaux et à quel prix ?. Autrement dit, Quels gains un maître d’ouvrage peut-il espérer obtenir en partant d’une certaine situation et avec quels leviers ? » avec la question sous-jacente : « Combien lui coûteront ces travaux ? ».

La publication proposera notamment des repères sous forme de ratios de gains énergétiques par type de travaux, ou encore des ratios en gains énergétiques par euro investi.

Rendez-vous début 2023 pour la publication des résultats de l’étude !

  

 Les dernières publications des partenaires de la convention :

 

A la découverte des nouveaux membres d’Effinergie

Photo actu business partners handshaking at group meeting making project investment closeup

C’est avec joie que nous vous annonçons l’arrivée de quatre nouveaux membres au sein de notre association pour apporter leurs visions et leurs expertises au sein du Collectif Effinergie : EIRENO, le  Syndicat National du Béton Prêt à l'Emploi, Pouget Consultants et BARBANEL.

EIRENO, association de loi 1901 créée en 2016, regroupe les auditeurs énergétiques spécialisés en thermique du bâtiment et les contrôleurs de la rénovation énergétique globale via une vision commune : qualité et performance, et avec la volonté de participer aux évolutions majeures du monde de la construction, notamment la transition énergétique. L’objectif de l’association est de promouvoir et contrôler la qualité des rénovations énergétiques, afin d’œuvrer pour le confort des habitants, et participer à la transition énergétique « réelle » pour les générations futures.

Le syndicat National du Béton Prêt à l’Emploie (SNBPE) intervient dans la défense des intérêts professionnels, moraux et matériels de ses membres et étudie toutes les questions se rattachant à l’exercice de la profession. De plus, il présente et poursuit, auprès des autorités compétentes, les réformes de son activité. Sans oublier sa participation à des études et des recherches dans les domaines technique, économique et social, en vue de :

  • la promotion, l’amélioration, le contrôle et la défense de qualité ;
  • la normalisation des produits et l’établissement de marques de qualité.

Pouget Consultants concrétise des années de collaboration avec Effinergie en intégrant le club partenaires : bureau d’étude thermique et fluide, leur activité est au croisement des métiers de l’immobilier et de la performance énergétique et environnementale. Ils œuvrent au quotidien, autour de deux pôles d’activités construction et rénovation, sur des missions de conseil, de recherche et développement et d’études techniques de la conception jusqu’à l’exploitation.

BARBANEL est reconnu comme l’un des leaders indépendants, en France, dans le domaine de l’ingénierie de conception des systèmes énergétiques et techniques du bâtiment, sur des bâtiments tertiaires et industriels (centres commerciaux, immeubles de bureaux, complexes de prestige, centres urbains, etc.). Créé par Sidney BARBANEL et installé depuis 1953 à New York, le bureau d’Etudes BARBANEL s’est implanté en France en 1972. La société assure des missions de consultant jusqu’à la maîtrise d’oeuvre totale des projets qu'on leur confie.

EIRENO, le SNBPE, Pouget Consultants et BARBANEL rejoignent ainsi un collectif d’acteurs engagés pour la transition énergétique et environnementale des bâtiments et participeront activement aux travaux de l’association Effinergie.

Tableau de bord des labels Effinergie - 3ième trimestre

Page de gardeLe plan de sobriété énergétique, présenté le 6 octobre 2022, propose toute une série de mesures pour réduire la consommation énergétique de 10% d’ici 2024.

Les actions ciblant le secteur du bâtiment se limitent à modifier les températures de chauffage et climatisation, d’arrêter la ventilation dans les bâtiments tertiaires inoccupés, à installer des outils de gestion technique du bâtiment, de décaler la période de chauffe ou de calorifuger les réseaux ou encore de réduire l’utilisation de l’eau chaude sanitaire dans les bureaux. Ces mesures sont une réponse pour l’urgence énergétique et sociale. Elles ne constituent qu’une première marche vers la neutralité carbone et la réduction de 40% de notre consommation d’énergie[1].

La rénovation complète à basse consommation et bas carbone est la solution à massifier pour répondre aux enjeux écologiques et sociaux du siècle à venir.  Les enseignements de l’appel à projet recherche ADEME Perf in Mind, mettent en lumière que son succès dépend de la mise en place de dispositifs d’accompagnement des ménages pertinents et ciblés, d’une formation des acteurs, d’un renforcement, d’un fléchage et d’une simplification des financements. Ces rénovations se caractérisent par un faible besoin de chauffage, résultat d’une enveloppe très performante, d’une maitrise des infiltrations d’air, d’un traitement des ponts thermiques et de systèmes de chauffage avec de bons rendements d’exploitation.

Dans ce contexte, l’Observatoire BBC analyse la dynamique des labels Effinergie et publie le tableau de bord du 3ième trimestre 2022.

Plus d’informations :

[1] Dossier de presse – 6 octobre 2022 – Plan de sobriété énergétique : une mobilisation générale

L'Observatoire BBC partenaire de Share Is More

Share is More

L'Observatoire BBC et Effinergie  sont ravis de contribuer à la promotion de l'architecture durable en étant partenaires de Share is More: Le Shazam de l'architecture.
La preuve par l'exemple est un levier majeur pour favoriser le passage à l'acte vers des bâtiments sobres et à faibles impacts environnementaux.

 

En savoir plus:

  • 🔍 Retrouvez très bientôt les retours d'expérience de l'Observatoire BBC sur la carte de Share Is More… 
  • 👇 En attendant RDV sur le site de l’Observatoire BBC

Etude sur les solutions techniques et les coûts associés aux labels Effinergie pour les logements individuels

Couverture2xCe troisième livret présente un retour d'expérience sur les logements individuels engagés dans un label Effinergie sur la période 2011 et 2021. Il a pour objectifs de: 

  • Promouvoir la dynamique de la construction Effinergie en France,
  • Caractériser les performances énergétiques et environnementales de ces bâtiments,
  • Identifier les technologies mises en oeuvre pour l'enveloppe et les équipements,
  • Proposer une analyse économique.

En savoir plus : 

Tableau de bord des labels Effinergie - 2nd trimestre

Au regard des menaces sur l’approvisionnement énergétique de la France à l’automne prochain, Emmanuel Macron a annoncé, le 14 juillet 2022, la mise en place d’un plan de sobriété énergétique afin de réduire de 10% notre consommation d’énergie d’ici deux ans, par rapport à 2019.

Aux côtés des quatre groupes de travail sectoriels identifiés (administrations publiques, entreprises, établissement recevant du public et les grandes surfaces, et les collectivités territoriale), le secteur du logement devra faire des propositions pour la fin du mois de septembre en ciblant particulièrement la rénovation énergétique des bâtiments.

Acteur de référence, en termes de rénovation énergétique basse consommation et bas carbone, l’association Effinergie propose un panel de solutions concrètes pour s’engager sur la voie de la sobriété énergétique : des labels, des formations agréées, des retours d’expériences issus de l’Observatoire BBC, une méthodologie pour rénover par étapes et se projeter sur 2050, un guide pour analyser les coûts d’une rénovation énergétique, des statistiques pour identifier les solutions de rénovation adaptées à son besoin, … Elle mobilisera dans les prochaines semaines l’ensemble de ses forces vives afin d’être force de propositions et de contribuer au débat.

Dans ce contexte, l’Observatoire BBC analyse la dynamique des labels Effinergie et publie le tableau de bord du 2nd trimestre 2022.

Plus d’informations :

Les adhérents et partenaires d’Effinergie réunis à Paris le 29 juin dernier à l’occasion de l’Assemblée Générale 2022

293850472 723689632249491 4470655493241137228 nAprès deux années marquées par la Covid, cette journée de rencontre et d’échanges a permis de renforcer la synergie autour des actions portées par l’association et de travailler sur les échéances à venir, entouré de nos adhérents et partenaires.

La journée s’est ouverte avec un focus Cap sur 2050, animé par Albane GASPARD (ADEME) et Julien PARC (Pouget Consultants). A travers l’exposé des scénarios permettant l’atteinte de la neutralité carbone d’ici 2050, et la présentation des nouveaux enjeux à intégrer dans les projets de rénovation et construction, les participants ont pu échanger et débattre sur les prochains défis à relever collectivement.  

L’Assemblée Générale a permis de revenir sur les actions phares du Collectif Effinergie en 2021.

Du côté de la rénovation, l’année 2021 chez Effinergie a été marquée par l’évolution des exigences du label BBC Effinergie Rénovation. Les objectifs de sobriété énergétique sont maintenus, confortant un niveau « basse consommation. La performance de l’enveloppe du bâtiment a été renforcée par des seuils de perméabilité à l’air et de déperditions thermiques à ne pas dépasser. Enfin, de nouvelles exigences sur le carbone renforcent la division par quatre des émissions de gaz à effet de serre constatée pour les bâtiments labellisés. 2021 a été marquée par une forte dynamique en matière de rénovation BBC : année record avec 41 000 logements, soit +20 % par rapport à 2018, et +33 % dans le secteur du tertiaire.

Effinergie continue d’œuvrer pour généraliser la rénovation BBC. Conscient qu’une rénovation globale n’est pas toujours évidente à réaliser, le Collectif travaille à lever les freins existants à travers l’expérimentation du BBC par étapes ou via l’expérimentation Effinergie Patrimoine. Depuis son lancement en 2020, 54 projets ont candidaté à l’expérimentation et près de 250 projets ont été référencés sur l’Observatoire BBC. Un guide de retour d’expérience est en préparation et sera disponible pour tous les acteurs qui souhaitent allier rénovation énergétique performante et préservation du patrimoine bâti.

Sur le sujet de la construction, les travaux se sont tournés vers l’évolution du label Effinergie afin de tenir compte de la nouvelle réglementation environnementale. Les nouvelles exigences du label Effinergie RE2020 pour les projets résidentiels ont été dévoilées lors de l’Assemblée Générale. Fruit d’un travail de concertation en interne avec les membres du Collectif, elles permettent aujourd’hui d’aboutir à des règles techniques structurantes et redonnent une définition aux bâtiments à énergie positive. Des travaux sont en cours pour évaluer les possibilités d’évolution des exigences pour les projets tertiaires.

Par ailleurs, Effinergie, aux côtés des autres associations réunies au sein du Groupement d’Intérêt Ecologique (GIE), contribue activement aux travaux permettant de faire émerger un cadre commun de référence afin de tracer la voie vers les bâtiments d’après-demain. Ces travaux s’appuient sur le savoir-faire et l’expertise développée depuis de nombreuses années, notamment à travers les différents labels Effinergie.

 

En 2022, le Collectif continue d’œuvrer au service de l’intérêt général pour des bâtiments plus durables afin de répondre aux enjeux actuels et d’anticiper ceux de demain.

 

En savoir plus :

Les exigences du label Effinergie RE2020

photoEffinergieRe2020A l’occasion de la dernière Assemblée Générale du Collectif Effinergie, le 29 juin 2022, l’association a dévoilé les exigences Effinergie adossées à la nouvelle réglementation environnementale pour les projets résidentiels. Attendues, ces exigences sont le fruit d’un travail de concertation en interne avec les membres du Collectif et permettent aujourd’hui d’aboutir à des règles techniques structurantes et redonnant une définition aux bâtiments à énergie positive. 

Les organismes certificateurs conventionnant avec Effinergie pour la labélisation des projets résidentiels neufs auront intégré ces exigences dans leurs référentiels pour le 1er septembre 2022.

 

En savoir plus : 

L'étude sur les solutions techniques et les coûts associés aux labels Effinergie dans le secteur tertiaire

Page de gardeCe second livret présente un retour d'expérience sur les bâtiments tertiaires engagés dans un label Effinergie sur la période 2011 et 2021. Il a pour objectifs de : 

  • Promouvoir la dynamique de la construction Effinergie en France,
  • Caractériser les performances énergétiques et environnementales de ces bâtiments,
  • Identifier les technologies mises en œuvre pour l'enveloppe et les équipements,
  • Proposer une analyse économique.

 En savoir plus : 

Au-delà de la RE2020 : L’Etat missionne Le groupement d’intérêt écologique et Le plan bâtiment durable pour faire émerger un cadre commun de référence

image actu GIEDans la continuité des travaux menés au printemps 2021, l’Etat, dans une lettre de mission adressée par Stéphanie Dupuy-Lyon, Directrice Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature au ministère de la Transition écologique, confie au Groupement d’Intérêt Ecologique (GIE), composé de l’Alliance HQE-GBC France, du Collectif Effinergie et du Collectif des démarches Quartiers et Bâtiments Durables, et au Plan Bâtiment Durable le soin de conduire les travaux menant à l’émergence d’un cadre commun de référence pour aller au-delà de la RE2020.

 

Pour mener à l’élaboration du futur label accompagnant à la RE2020, le Plan Bâtiment Durable a conduit une ample concertation au printemps 2021. Ces travaux et l’émergence du Groupement d’Intérêt Ecologique (GIE) composé aujourd’hui de trois associations - l’Alliance HQE-GBC France, le Collectif des Démarches Quartiers et Bâtiments Durables et le Collectif Effinergie ont ainsi montré l’intérêt de prendre appui sur les expertises et les savoir-faire existants et de mettre les porteurs de labels et démarches existants au cœur du dispositif.

 

Par lettre de mission datée du 19 avril 2022, Stéphanie Dupuy-Lyon, Directrice Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature, soutient la poursuite de cette démarche portée par le Groupement d’Intérêt Ecologique avec l’appui du Plan Bâtiment Durable, afin de faire émerger un cadre commun de référence, appuyé par l’Etat.

 

Un cadre commun de référence pour tracer la voie vers les bâtiments d’après-demain

A travers une dynamique collective, l’Etat souhaite inciter les professionnels volontaires à se fixer un cap cohérent par rapport aux objectifs nationaux à moyen et long terme et définir un niveau d’ambition permettant d’élargir l’actuel champ réglementaire de la RE2020.

Le cadre commun de référence qui sera proposé par le GIE et le Plan Bâtiment Durable éclairera une voie de progrès que tous, Etat, collectivités, et acteurs de la filière, souhaitent poursuivre pour les bâtiments de demain et d’après-demain. Ce cadre pourra évoluer au fur et à mesure de l’expérimentation et répondra au besoin de soutien à l’innovation et à l’exemplarité des acteurs les plus ambitieux.

Les travaux exploreront notamment les différentes voies environnementales identifiées lors de la première phase de concertation afin d’aller au-delà des sujets énergie et carbone de la RE2020 : neutralité carbone, mesure des performances énergétiques effectives, bâtiment qui coopère avec les réseaux, confort et santé, gestion durable de l’eau, économie circulaire et biodiversité.

L’ambition est également de positionner ce cadre de référence français sur la scène internationale, en cohérence avec les évolutions règlementaires et initiatives portées au niveau européen, comme Level(s) ou les critères de la taxinomie portés par la Commission européenne.

 

Le GIE et le Plan Bâtiment Durable engagent un travail collectif avec la filière

La première phase des travaux, qui s’étendra jusqu’à la rentrée 2022, permettra de proposer une gouvernance partagée, associant largement la filière et l’ensemble des acteurs volontaires, notamment ceux présents à l’échelle locale, afin de construire collectivement ce cadre commun.

La seconde phase des travaux consistera à poursuivre les travaux techniques en explorant les différentes voies environnementales. Elle s’appuiera notamment sur les travaux déjà menés par les groupes thématiques, mais aussi sur l’expertise et les membres des associations, à l’appui de leur fort ancrage territorial.

 

« L’objectif des travaux du GIE sera de proposer pour le bâtiment une grammaire commune, c’est-à-dire une grille de lecture environnementale du bâtiment, basée sur les travaux déjà menés par nos associations, enrichie de la RE2020, des initiatives territoriales et des réponses issues de la concertation autour du Label RE2020. »

Marjolaine Meynier-Millefert Présidente de l’Alliance HQE-GBC France

 

« Afin de répondre aux enjeux climatiques, la RE2020 est une étape structurante pour l'ensemble des acteurs du bâtiment. Pour être à la hauteur des enjeux, nous ne devons cependant pas nous arrêter en chemin : l'émergence du Groupement d'Intérêt Écologique traduit la volonté que nous avons de généraliser les bâtiments à faibles impacts environnementaux et ainsi tracer une voie de progrès collective pour les constructions de demain. C'est une vision ambitieuse mais nécessaire et à laquelle le Collectif Effinergie prendra pleinement part, comme il le fait depuis plus de 15 ans. »

Hubert Dejean de la Bâtie, Président du Collectif Effinergie

 

« Le GIE est pour notre Collectif des démarches l'occasion de faire valoir notre ancrage territorial, notre capacité à animer un réseau de professionnels locaux et notre méthodologie spécifique et, qui fait ses preuves : le système participatif de garantie autrement appelé "Certification participative". »

Sylvie Détot, Présidente du Collectif des démarches Quartiers et Bâtiments Durables

 

« La réglementation environnementale marque depuis le début de l’année la fin du cycle des réglementations thermiques et transforme nos modes constructifs. Pour accompagner les acteurs les plus ambitieux, nous traçons maintenant un chemin qui va plus loin, en élargissant la dimension environnementale du bâtiment : la large mobilisation des acteurs, lancée par la concertation opérée à l’été 2021 à l’initiative du Plan Bâtiment Durable, traduit une volonté partagée de construire ensemble un référentiel commun de progrès : nous sommes à l’œuvre ! »

Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment Durable

 

En savour plus  :

 

Lancement de l'Observatoire des bâtiments durables et basse consommation de la Région Centre-Val de Loire !

centreValDeLoire
l'Observatoire des bâtiments durables et basse consommation de la Région Centre-Val de Loire sera officiellement lancé le 10 juin, durant une après-midi dédiée à l'avancée de la Cop régionale et aux bâtiments résilients et écologiques.

L'évènement aura lieu de 14h à 17h30 à l'Alliage, situé sur la commune d'Olivet :
 
13h30 - 14h00 :  Accueil café 
14h00 - 14h20 :  Mot d’accueil
 
  • Matthieu Schlesinger - Maire d’Olivet et Vice-Président d’Orléans métropole
  • François Bonneau - Président du Conseil régional du Centre-Val de Loire.
14h20 - 15h20 :  Présentation de l’observatoire BBC régional des bâtiments durables et basse consommation 
15h20 - 15h40 :  Retour d’expérience des consommations énergétiques réelles de maisons rénovées au standard BBC dans le cadre de l’étude PerfInMind
15h40 - 16h10 :  Présentation de la démarche « bâtiment durable » et déploiement sur la région Centre-Val de Loire
16h10 - 16h25 :  Présentation du collectif Effinergie
16h30 :  Retour d’expérience du centre culturel l’alliage et visite du bâtiment
 
Inscription :

 

Expérimentation Effinergie Patrimoine - derniers jours pour candidater

Photo actu Effinergie Label expertimentation Effinergie Plan de travail 1L'expérimentation Effinergie Patrimoine est dans sa 3ème et dernière année. Il reste du travail à mener pour les experts travaillant avec Effinergie sur le sujet et pour les projets entrés dans l'expérimentation mais avec presque 50 projets entrés dans l'expérimentation, déjà 2 projets validés et 3 devant passer devant la prochaine Commission, l'expérimentation montre ces premiers résultats. 
L'Observatoire BBC et ses fiches de retour d'expérience permettent déjà d'avoir des informations sur les 2 projets validés.
 
Dans le cadre de l'expérimentation il reste 2 Commissions à venir sur cette année 2022  : le 19 mai et le 8 septembre. 
Les candidatures sont encore possibles jusqu'au 9 mai grâce au formulaire en ligne. Après quoi les nouveaux projets ne pourront être acceptés. Il est donc urgent de candidater.
 
En savoir plus : 

Une nouvelle directrice pour le Collectif Effinergie

Marie Gracia Manuel Bouquet Terra j3e 300x176

L’association Effinergie vient de nommer Marie GRACIA au poste de directrice à partir du 14 mars 2022. Nous remercions pour son implication Yann DERVYN qui quitte ses fonctions après 10 ans au sein du collectif.

Marie GRACIA, nouvelle directrice de l’association, accompagnera Effinergie dans son développement sur l’ensemble du territoire national, à travers une stratégie visant notamment à renforcer le lien avec ses membres tout en élargissant son socle d'adhérents à de nouveaux partenaires. Marie GRACIA a en effet une expérience et une connaissance approfondie des acteurs de la filière bâtiment et dans l’animation de réseau puisqu'elle a fait partie de l’équipe permanente du Plan Bâtiment Durable pendant de nombreuses années.

MG : « Je suis très heureuse de rejoindre le Collectif Effinergie afin d’accompagner nos membres et ainsi promouvoir la conception, la rénovation et la construction des bâtiments précurseurs, à faible impact énergétique et environnemental. Les acteurs que regroupe Effinergie – collectivités, associations, industriels, architectes, bureaux d’étude, organismes de formation, financeurs et syndicats professionnels – sont pleinement mobilisés pour répondre collectivement aux enjeux du bâtiment durable. »  Marie GRACIA

Marie pose ses valises à Montpellier pour assurer cette nouvelle fonction de directrice et superviser l’avancée des travaux en cours menés par les équipes Effinergie : expérimentation patrimoine, label Basse consommation et bas carbone en rénovation, label Effinergie adossé à la RT2020, Observatoire BBC et les projets de recherche.

 

Plus de renseignement : 

La Métropole du Grand Paris rejoint l’association Effinergie en ce début d’année 2022

Model 2021 Pole fibres energivieAvec une intercommunalité dense et urbaine, qui regroupe la ville de Paris, 123 communes sur trois départements (de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne et 7 communes de l’Essonne et du Val d’Oise) soit 7,2 millions d’habitants la Métropole du Grand Paris est tournée vers un niveau de logement répondant à l’ensemble des enjeux environementaux.

En savoir  plus : 

Prestaterre Certifications soutient l'Observatoire BBC

PrestaterrePrestaterre Certifications et Effinergie renforce leur partenariat en signant une convention sur l'Observatoire BBC. Elle a pour objectifs de référencer et valoriser des opérations lobellisées Effinergie par Prestaterre Certifications au sein de l'Observatoire BBC

Effinergie remercie Prestaterre Certifications pour son soutien et son implication à nos côtés.

Contribution d'Effinergie à la consultation du public sur la future Stratégie française sur l'énergie et le climat

20220215 Visuel actu cahier dacteur 01Afin de lutter contre le changement climatique, la France s’est fixée l’objectif d’atteindre la neutralité carbone dans 28 ans, ce qui impose une sobriété énergétique accrue et une accélération de la décarbonation du pays encore dépendant aux deux tiers des énergies fossiles. C'est dans ce cadre-là qu'une concertation sur la future Stratégie française sur l'énergie et le climat a eu lieu du 2 novembre 2021 au 15 février 2022.

Effinergie a contribué à cette concertation préalable aux futures versions de la stratégie nationale bas-carbone (SNBC), de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) et du plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC). Cette concertation vise à informer et à recueillir les avis de chacun sur les grandes orientations en matière de transition climatique et énergétique mais ne se substitue pas aux futures concertations et de consultations réglementaire qui auront lieu lors de l'élaboration des textes précités.

Par sa contribution, le Collectif Effinergie a apporté sa vision, son expérience et son expertise sur les thématiques touchant à l’efficacité énergétique des bâtiments et sur toutes autres thématiques pouvant être en lien avec ses labels. Ainsi la sobriété énergétique et l'efficacité énergétique des bâtiments en construction et en rénovation ont été mises en avant. Des propositions ont également été faites sur l'accompagnement des ménages et les politiques publiques d'aides financières locales et nationales.

La contribution du Collectif se constitue d'un cahier d'acteur et de réponses aux questions posées pour les différentes thématiques abordées. Un site internet dédié recense les différentes contributions.

En savoir plus :

Le contrôle des systèmes de ventilation, une nouveauté de la RE2020 présente depuis 2012 dans les labels Effinergie !

RE2020 logoLa crise sanitaire a mis en avant la nécessité d’assurer une bonne qualité de l’air intérieur, rôle essentiel du bon fonctionnement des systèmes de ventilation qui contribue également à la pérennité des bâtiments, à leurs efficacités énergétiques et au confort des usagers.

La RE2020 entrée en vigueur au 1er janvier 2022 pour les logements inclut pour la première fois l’application d’un protocole de contrôle des systèmes de ventilation.

Par le biais de son label Effinergie+, le collectif avait dès 2012 inclus des notions de mesures et de contrôles des systèmes de ventilation ayant par la suite pris la forme d’un protocole demandé pour le résidentiel dans le cadre des labels de l’association depuis 2017. C’est sur la base de ce protocole nommé Promevent que le protocole de vérification des systèmes de ventilation de la RE2020 a été élaboré.

La généralisation de ces contrôles est un vrai pas en avant salué par le collectif Effinergie pour ses impacts positifs en termes de santé publique et pour ses co-bénéfices sur l’efficacité énergétique, la pérennité et le confort des bâtiments.

Pour en savoir plus :

Retour d'expérience sur la rénovation BBC ou équivalent

Page de gardePublication du rapport Perf in Mind : Retour d'expérience pluridisciplinaire sur la rénovation BBC ou équivalent de 106 maisons. Analyse des dispositifs d'accompagnement, campagne de mesure, qualité d'air, suivi sociologique, étude de coût...
Réalisé par Enertech, Effinergie, Medieco et l'Institut négaWatt avec le soutien de l'Ademe.

En savoir plus:

Signature d'un partenariat entre les associations QUALITEL et EFFINERGIE sur l'Observatoire BBC

Logo association qualitel 1L'Association QUALITEL et Effinergie ont signé en ce début d'année une convention de partenariat avec tacite reconduction. Elle a pour objectifs de valoriser des opérations lobellisées Effinergie par Cerqual Qualitel Certification au sein de l'Observatoire BBC et d'analyser l'impact des opérations Effinergie sur l'écomobilité.

Effinergie remercie l'Association QUALITEL pour son soutien et son implicatin à ses côtés.

Tribu concevoir durable nouveau membre Effinergie

Tribu concevoir Durable2xPionnier  de la conception éco-responsable des bâtiments et des territoires, ce bureau d'étude, organisé en SCOP (société coopérative et participative), regroupe des ingénieurs, architectes et urbanistes, généralistes du bâtiment ou spécialistes des différentes thématiques concernées (climatique, énergétique, thermique, éclairage, ventilation, matériaux, déchets…)

En savoir plus : 

OFFRE D'EMPLOI - Directeur/Directrice du Collectif Effinergie

Logo effinergie quadriLe Collectif Effinergie rassemble depuis 2006, des acteurs d'horizons différents pour impulser un niveau inédit d’efficacité énergétique et bas carbone des bâtiments en construction et en rénovation. Grâce à ses labels, Effinergie a permis de généraliser les bâtiments neufs à basse consommation en France et travaille à la massification de la rénovation. Effinergie diffuse de nombreux outils dont un observatoire permettant de réaliser un retour d'expérience indispensable au processus de généralisation des bâtiments efficaces en énergie.

La gouvernance de l'association est organisée autour de 3 collèges dans le cadre du bâtiment durable :

  • Les collectivités
  • Les associations et acteurs régionaux
  • Les organismes (banques, experts, industriels)

L'équipe opérationnelle est constituée de 6 personnes rassemblant les compétences administratives, de communication, informatique, techniques, statistiques basées à Montpellier (5 salarié.es) et Mulhouse (1 salariée).

Formation supérieure BAC+5 requise dans le domaine de l'association ou expérience avérée dans la vie associative. La pratique de l'anglais est recommandée.

Disponibilité : Dès janvier 2022.

Type de contrat : CDI travail hebdomadaire 35h ou 39h + RTT

Localisation du Poste : Idéalement Montpellier, autres localisations possibles, prévoir des déplacements fréquents à Montpellier et à Paris ainsi que des déplacements occasionnels dans les grandes villes françaises.

 

En savoir plus : 

Le Pôle Fibres Energivie devient membre d'Effinergie

Pole fibres energivie2xSeul pôle de compétitivité dédié aux matériaux du bâtiment en France, le Pôle Fibres Energivie regroupe différents acteurs (des fournisseurs de matériaux aux intégrateurs) afin de développer leur capacité d’innovation. Il a pour missions d’animer son réseau d'adhérents, de structurer la filière, de faire émerger et d’organiser le pilotage de projets d’innovation collaboratif.
En savoir plus : 

La Commission Effinergie Patrimoine a validé son premier projet

LOGO Patrimoine N1Conciliant préservation patrimoniale et efficacité énergétique, la réhabilitation de la Mairie de BRIAS (62) a été validée par la Commission Effinergie Patrimoine en juin dernier. Le projet devient ainsi le premier à recevoir cette validation.
 
L’équipe projet a trouvé les solutions adaptées à la préservation de ce bâtiment datant
de 1865 en briques pleines moulées à la main et de fabrication locale. L'efficacité énergétique n'est pas en reste avec une réduction des consommations d'un facteur 5. 
 
N’hésitez pas à rejoindre la dynamique et candidater à l’expérimentation.
 
Pour plus d'information : 
<<
1
2
3
4
5
6
>>