Notice: Undefined property: Joomla\CMS\Categories\CategoryNode::$catid in /home/effinerg/www/web/plugins/content/efficontent/efficontent.php on line 54

Studinnov2xNous sommes heureux de compter le cabinet d'ingénierie de la performance des bâtiments studinnov parmi nos nouveaux membres !
Ils nous apporteront leur analyse sur les bâtiments BEPOS hors réglementation.

L’Observatoire BBC (www.observatoirebbc.org) publie le tableau de bord des labels Effinergie au 4ième trimestre 2020.

Une année 2020 forte en symboles pour Effinergie avec 3 seuils franchis

Ces résultats concrets illustrent la confiance accordée par les acteurs publics et privés à l’association Effinergie. A l’aune du lancement de la RE2020, ils renforcent son positionnement en tant qu’acteur de référence et mettent en lumière l’implication de ses adhérents pour la massification de bâtiments sobres en énergie et à faible impact environnemental dans les secteurs de la construction et de la rénovation.

Les principaux enseignements sont :

  • Rénovation :
    • Plus de 235 000 logements se sont engagés dans une rénovation à basse consommation dans le secteur résidentiel, soit près de 25% des logements Effinergie en France.
    • Dans un contexte sanitaire particulier, le nombre de bâtiments engagés dans une rénovation basse consommation affiche une progression de 10% par rapport à 2019.
    • Avec près de 500 opérations et 3,9 millions de m² engagés dans une rénovation basse consommation, le secteur tertiaire a des difficultés à se mobiliser sur ce label depuis deux ans.
  • Construction : 
    • Sur l’année 2020, 2 250 logements se sont engagés dans un label Effinergie 2017 regroupés au sein de 55 opérations. Ces labels sont moins impactés par la conjoncture actuelle (Coronavirus, report des élections municipales, chute des dépôts de permis de construire) que les labels Effinergie+ ou le secteur de la construction en général. En effet, le nombre de logements Effinergie 2017 est seulement en recul de 9% par rapport à 2019 alors que les permis de construire ont chuté de l’ordre de 15% sur la même période.
    • Avec 35 nouvelles demandes depuis le début de l’année 2020, la barre symbolique de 1 millions de m² de surface engagée dans un label Effinergie 2017 a été franchie en 2020. 
    • Un an avant le lancement de la RE2020, le label Effinergie+ démontre, au cours de ces dix dernières années, qu’il est possible de construire, dans le cadre d’un label privé sans dispositif fiscal associé, un volume important de logements collectifs (68 500) avec un niveau de performance énergétique performant (RT2012-34%). 

Pour plus d’informations et d’analyses, téléchargez le tableau de bord des labels Effinergie au dernier trimestre 2020 

En savoir plus :

::introtext::

perspective facade e3 natural square 2Effinergie a cosigné avec l’AICVF, l’AIMCC, le CLER, le CINOV, Enerplan, France Nature Environnement, l’Ordre des architectes et Syntec Ingénierie un courrier vers les ministres Pompili et Wargon pour afficher le soutien à l’ambition de la RE2020.

Nous souhaitons ainsi souligner les progrès initiés par cette réglementation intégrant pour la première fois l’énergie et le carbone. Nous insistons plus particulièrement sur plusieurs points :

  • l’intérêt et la faisabilité d’un indicateur Bbio renforcé de 30%
  • le maintient d’un calcul carbone sur les composant utilisant une ACV normée comme dans l’expérimentation E+C- tout en valorisant le stockage carbone des matériaux
  • si le risque d’un recours massif aux équipements à effet joule semble écarter, les solutions bas de gamme de type PAC Air-Air fabriqués essentiellement en Asie pourraient se généraliser, ce qui n’est ni souhaitable pour les pics de consommation, ni pour le confort des utilisateurs, des solutions à boucle d’eau chaude sont bien mieux adaptées et réversibles
  • le soucis pour les réseaux de chaleur de respecter l’indicateur carbone sur l’énergie Ic énergie, une dérogation pour les réseaux en voie de verdissement serait souhaitable
  • il faudra des études de qualité pour ne pas contourner l’ambition de cette réglementation, les éléments de vérification restent à définir.

Effinergie reste mobilisée aux côtés de l’Etat et avec les autres cosignataires pour une RE2020 réellement ambitieuse et pragmatique.

En savoir plus : Lire le courrier 

::/introtext::
::introtext::

LOGO Patrimoine N1L'expérimentation Patrimoine menée en partenariat avec le ministère de la culture, est co-financée par l’ADEME, le ministère de la transition écologique et Effinergie. Elle permet le dialogue des acteurs du patrimoine et de l'efficacité énergétique afin de montrer que des solutions existent pour la réhabilitation énergétique et la mise en valeur de l'architecture de ces bâtiments.

Cette démarche unique en France, propose un cadre permettant à des bâtiments du patrimoine d'être labellisés suite à une réhabilitation énergétique allant vers le niveau BBC. Le suivi des projets est fait au cas par cas, et portera sur 40 bâtiments au total. Des retours d'expériences seront faits dans l'observatoire BBC et dans le centre de ressources pour la réhabilitation responsable du bâti ancien (CREBA).

Près de 20 bâtiments ont pour l'instant passé la première des deux étapes de la commission Effinergie patrimoine. Ce groupe est composé de thermiciens et d'experts du patrimoine qui se réunissent tous les trimestres pour analyser les projets sur chacun de ces deux aspects. La dernière réunion de la commission patrimoine, a été l'occasion d'une grande première : l'analyse du premier projet à atteindre la seconde étape. En parallèle de la commission, un groupe de travail dédié au patrimoine permet d'améliorer ce label expérimental et de discuter de ses évolutions futures.

Au fur et à mesure que l'expérimentation avance, la crainte d'un manque de diversité au sein des projets s'éloigne à grand pas puisque l'on constate que tout type de bâtiments est impliqué, des maisons individuelles au tertiaire, en passant par les logements collectifs. Leurs époques de construction s'étalent du moyen-âge jusqu'au XXème siècle, et les projets sont répartis dans une dizaine de régions, l'un d'entre eux étant même situé à Tunis !

Pour toute question relative à l'expérimentation Effinergie Patrimoine, veuillez nous contacter au 06 25 60 38 82 ou à l'adresse email suivante : patrimoine@effinergie.org

 

En savoir plus : 

::/introtext::

RE 2020 1Les éléments fournis sont nombreux et nécessitent d’être analysés, les modulations proposées vont influer sur les seuils et il faudra étudier les différents cas de figure. Dans une première approche, il apparaît que les indicateurs et les seuils associés annoncés pour le CSCEE et la CSE montrent, une réelle ambition de l’Etat d’un point de vue énergétique et bas carbone.

Les éléments de Bbio sont conformes à l’ambition annoncée, à noter l’absence de modulation relative à la compacité des bâtiments qui engendre une plus grande facilité à respecter l’exigence pour des grands bâtiments compacts. Cette modulation est demandée par Effinergie.

Le Cep, compte tenu des changements de périmètres (surface, froid), semble sur une ambition équivalente ou très légèrement améliorée par rapport à la RT2012. Nous demandions une plus grande ambition mais d’autres indicateurs viennent finalement renforcer l’exigence Cep nr et Ic énergie.

Ainsi, il était annoncé, certes un recours massif à l’énergie électrique, et, effectivement c’est confirmé dans les seuils annoncés, mais aussi éviter le retour des convecteurs électriques ou autres systèmes à effet joule. Sur ce dernier point, les seuils de Cep nr annoncés semblent suffisamment ambitieux pour éviter ce problème. Ce point est à vérifier en zones climatiques H2c et H3. De même, ce Cep nr permettra de recourir à des énergies renouvelables. Comme nous le pressentions, il n’y aura une place minimaliste pour l’énergie PV dans cette réglementation, à voir pour l’intégrer dans le label d’accompagnement via le concept de BEPOS.

Sur le sujet du traitement des ponts thermiques, si des valeurs de calcul (Psi) ont bien été annoncées, d’autres possibilités sont offertes dont la rédaction mériterait d’être revue pour éviter les dérives.

L’indicateur EGES énergie devenu Ic énergie est conforme à ce qui était annoncé en novembre et « sort » de fait le gaz en maison individuelle et à partir de 2024 en logement collectif.

De même, les matériaux biosourcés sont favorisés dès lors qu’ils pourront prouver leur intérêt en émission de gaz à effet de serre.

Ainsi, hormis quelques aspects à améliorer, nous considérons que cette réglementation marque une ambition et une rupture pour la construction et nous l’accueillons donc positivement.

::introtext::

RE2020 eco construire pour le confort de tous 100Quelques éléments sur les éléments dévoilés sur la RE2020 en commençant par le positif :

  • les annonces d'hier vont dans le bon sens, nous avons apprécié, le BBio à -30% garant de la qualité de l'enveloppe, nous demandions -40% modulés mais -30% ce n'est pas si mal, à vérifier quand on aura le détail des calculs,
  • la prise en compte du confort d'été qui est une nouveauté de la réglementation, il était indispensable de le faire et c'est plutôt bien fait,
  • un cap à 2030 donné sur les émissions carbones en ACV, cela reste ambitieux mais progressif ce qui permet aux acteurs de s'y préparer, la fiabilité des calculs carbone ACV étant encore peu fiables
  • La mise en place d'un seuil Cep nr, donc la consommation non renouvelable, bien positionné (à vérifier), cet indicateur permettra d'éviter les convecteurs électriques.

Car, cette réglementation est très favorable à l'électricité, il faudra donc en corriger les biais qui pourraient pousser à généraliser le chauffage électrique par effet joule mais orienter vers les énergies renouvelables et les pompes à chaleur si possible air-eau et eau-eau plus performantes.

Le moins positif : 

  • la mise en place d'une méthode dynamique pour le calcul ACV, c'est un choix politique mais en décalage avec E+C-, les pratiques des acteurs et la norme européenne relative aux ACV
  • une volonté de privilégier les bio sourcés à saluer, mais une interrogation sur les capacités de la filière à répondre à l'enjeu, en tout cas un gros défi pour la filière bois.
  • une nécessité d’observer comment seront construits ces futurs bâtiments pour organiser la progression annoncée

Le négatif à notre avis :

  • l'abandon du BEPOS, cet indicateur avait pourtant l'intérêt de simplifier la démarche et la non valorisation de la production PV exportée, ce qui sous-entend qu'on préfère des panneaux PV en plein champ plutôt que sur les toits, c'est dommage.
  • pas d'informations sur les seuils qui feront l'ambition de la RE2020
  • pas d'éléments sur le contrôle des études car pour le moment, plus les études seront laxistes, plus le bâtiment respectera facilement la réglementation, il y a un gros risque de contournement des exigences.

Nous restons mobilisés pour faire progresser cette RE 2020 et pour préparer le label RE2020 associé.

 

Pour plus d'informations et d'analyses :

::/introtext::
::introtext::

téléchargementL’observatoire BBC vu par ses utilisateurs.

Nous avons la chance de vous proposer le retour d’expérience de Monsieur Antoine Cugerone chef de projet construction et rénovation durable chez Agir pour l’habitat. Sa structure, utilise au quotidien l’Observatoire afin d’affiner et d’orienter ses choix en amont dès la conception de ses projets.

« L’Observatoire BBC est un outil collectif, pour accélérer ensemble la transition énergétique.

Comment, en phase concours, se positionner sur une performance énergétique, technique et économique ? L’économie de notre projet est-elle cohérente vis-à-vis de la performance énergétique ? Comment obtenir un niveau E3C2, un exemple existe dans mon département ?

Pour sécuriser la réponse à ces questions AGI-H, profite de l’Observatoire qui donne accès à un retour sur expérience de plusieurs milliers de projets.

Dans un projet de construction on ne peut pas séparer la performance énergétique du coût de la construction. La conception d’un projet est un équilibre à trouver entre : environnement, économie, fonctionnalité, esthétique… En amont d’un projet, la présentation de retour sur expérience est une richesse. Cette présentation est bien accueillie par l’architecte et l’ensemble de l’équipe de maîtrise d’œuvre qu’il anime. Elle permet soit de se conforter sur la première proposition de l’équipe, soit l’échange d’expérience pluridisciplinaire. Dans tous les cas le projet gagne en sécurité de faisabilité. 

Cet outil mérite d’être connu, par tous les acteurs du bâtiment. Trop souvent des projets demandent une exigence environnementale sans forcément ajuster le délai de conception ou le prix. Dans ce cas, l’Observatoire est un véritable plus pour les programmistes dans la contextualisation du prix d’un projet.

Avec l’arrivée de la RE2020 et les conséquences du Covid19, nos réflexes de construction vont devoir évoluer, l’Observatoire BBC sera d’autant plus nécessaire pour trouver et relayer ensemble les solutions environnementales qui permettent de maîtriser le prix de la construction. »

 

 

 Antoine CUGERONE / AGI-H
Chef de projet construction & rénovation durable
Tél : 06 17 80 98 77
Agir pour l'habitat

::/introtext::

yt 1200Vous y retrouverez toutes nos vidéos réalisées dans le cadre de la promotion du collectif, de ses labels et lors de nos travaux.

N’hésitez pas à aller découvrir notre chaine.

La chaine Youtube : 

::introtext::

Page de garde NL17

Découvrez les deux newsletters publiées par l'Observatoire BBC sur l'impact de la rénovation BBC Effinergie sur les émissions de GES et le niveau d'étanchéité à l'air après travaux. Les principaux résultats:

  • Une rénovation BBC Effinergie permet de réduire les émissions de GES de 75% en moyenne
  • 0.74 m³/h.m² : la valeur moyenne de la perméabilité à l’air du bâti des logements individuels

Pour en savoir plus: télécharger les newsletter

::/introtext::
::introtext::

Page de gardeUn plan de relance de 6,7 milliards d’euros dédié à la rénovation des bâtiments – Quel impact pour les labels Effinergie ?

993 185 logements et 14,9 millions de m² de tertiaire concernés par un label Effinergie

Les principaux enseignements dans le secteur de la rénovationPrès de 3 100 opérations regroupant 230 000 logements se sont engagés dans une rénovation à basse consommation dans le secteur résidentiel, générant en moyenne une réduction de 75% des émissions de GES par opération. Malgré un contexte sanitaire et économique défavorable, le label BBC-Effinergie rénovation ne souffre pas d’une baisse d’activité par rapport à 2019 avec près de 18 500 logements engagés dans une rénovation basse consommation sur les trois premiers trimestres de l’année 2020. Le marché de la rénovation basse consommation des logements privés ne concernent que 240 maisons en France. En espérant que l’ouverture de MaPrimeRénov à tous les propriétaires, ainsi que le forfait spécial MaPrimerénov pour les rénovations globales et le bonus de 500 € pour une rénovation BBC permettront de booster ce marché essentiel à la réduction des émissions de GES et des consommations énergétiques.

En parallèle, pour la construction, après un premier semestre dynamique (+15% par à rapport à 2019), la croissance des labels Effinergie 2017 semble être impacté par le contexte sanitaire et économique au troisième trimestre. 

Pour plus d’informations et d’analyses

::/introtext::