Couverture2xCe troisième livret présente un retour d'expérience sur les logements individuels engagés dans un label Effinergie sur la période 2011 et 2021. Il a pour objectifs de: 

  • Promouvoir la dynamique de la construction Effinergie en France,
  • Caractériser les performances énergétiques et environnementales de ces bâtiments,
  • Identifier les technologies mises en oeuvre pour l'enveloppe et les équipements,
  • Proposer une analyse économique.

En savoir plus : 

::introtext::

Au regard des menaces sur l’approvisionnement énergétique de la France à l’automne prochain, Emmanuel Macron a annoncé, le 14 juillet 2022, la mise en place d’un plan de sobriété énergétique afin de réduire de 10% notre consommation d’énergie d’ici deux ans, par rapport à 2019.

Aux côtés des quatre groupes de travail sectoriels identifiés (administrations publiques, entreprises, établissement recevant du public et les grandes surfaces, et les collectivités territoriale), le secteur du logement devra faire des propositions pour la fin du mois de septembre en ciblant particulièrement la rénovation énergétique des bâtiments.

Acteur de référence, en termes de rénovation énergétique basse consommation et bas carbone, l’association Effinergie propose un panel de solutions concrètes pour s’engager sur la voie de la sobriété énergétique : des labels, des formations agréées, des retours d’expériences issus de l’Observatoire BBC, une méthodologie pour rénover par étapes et se projeter sur 2050, un guide pour analyser les coûts d’une rénovation énergétique, des statistiques pour identifier les solutions de rénovation adaptées à son besoin, … Elle mobilisera dans les prochaines semaines l’ensemble de ses forces vives afin d’être force de propositions et de contribuer au débat.

Dans ce contexte, l’Observatoire BBC analyse la dynamique des labels Effinergie et publie le tableau de bord du 2nd trimestre 2022.

Plus d’informations :

::/introtext::
::introtext::

293850472 723689632249491 4470655493241137228 nAprès deux années marquées par la Covid, cette journée de rencontre et d’échanges a permis de renforcer la synergie autour des actions portées par l’association et de travailler sur les échéances à venir, entouré de nos adhérents et partenaires.

La journée s’est ouverte avec un focus Cap sur 2050, animé par Albane GASPARD (ADEME) et Julien PARC (Pouget Consultants). A travers l’exposé des scénarios permettant l’atteinte de la neutralité carbone d’ici 2050, et la présentation des nouveaux enjeux à intégrer dans les projets de rénovation et construction, les participants ont pu échanger et débattre sur les prochains défis à relever collectivement.  

L’Assemblée Générale a permis de revenir sur les actions phares du Collectif Effinergie en 2021.

Du côté de la rénovation, l’année 2021 chez Effinergie a été marquée par l’évolution des exigences du label BBC Effinergie Rénovation. Les objectifs de sobriété énergétique sont maintenus, confortant un niveau « basse consommation. La performance de l’enveloppe du bâtiment a été renforcée par des seuils de perméabilité à l’air et de déperditions thermiques à ne pas dépasser. Enfin, de nouvelles exigences sur le carbone renforcent la division par quatre des émissions de gaz à effet de serre constatée pour les bâtiments labellisés. 2021 a été marquée par une forte dynamique en matière de rénovation BBC : année record avec 41 000 logements, soit +20 % par rapport à 2018, et +33 % dans le secteur du tertiaire.

Effinergie continue d’œuvrer pour généraliser la rénovation BBC. Conscient qu’une rénovation globale n’est pas toujours évidente à réaliser, le Collectif travaille à lever les freins existants à travers l’expérimentation du BBC par étapes ou via l’expérimentation Effinergie Patrimoine. Depuis son lancement en 2020, 54 projets ont candidaté à l’expérimentation et près de 250 projets ont été référencés sur l’Observatoire BBC. Un guide de retour d’expérience est en préparation et sera disponible pour tous les acteurs qui souhaitent allier rénovation énergétique performante et préservation du patrimoine bâti.

Sur le sujet de la construction, les travaux se sont tournés vers l’évolution du label Effinergie afin de tenir compte de la nouvelle réglementation environnementale. Les nouvelles exigences du label Effinergie RE2020 pour les projets résidentiels ont été dévoilées lors de l’Assemblée Générale. Fruit d’un travail de concertation en interne avec les membres du Collectif, elles permettent aujourd’hui d’aboutir à des règles techniques structurantes et redonnent une définition aux bâtiments à énergie positive. Des travaux sont en cours pour évaluer les possibilités d’évolution des exigences pour les projets tertiaires.

Par ailleurs, Effinergie, aux côtés des autres associations réunies au sein du Groupement d’Intérêt Ecologique (GIE), contribue activement aux travaux permettant de faire émerger un cadre commun de référence afin de tracer la voie vers les bâtiments d’après-demain. Ces travaux s’appuient sur le savoir-faire et l’expertise développée depuis de nombreuses années, notamment à travers les différents labels Effinergie.

 

En 2022, le Collectif continue d’œuvrer au service de l’intérêt général pour des bâtiments plus durables afin de répondre aux enjeux actuels et d’anticiper ceux de demain.

 

En savoir plus :

::/introtext::
::introtext::

photoEffinergieRe2020A l’occasion de la dernière Assemblée Générale du Collectif Effinergie, le 29 juin 2022, l’association a dévoilé les exigences Effinergie adossées à la nouvelle réglementation environnementale pour les projets résidentiels. Attendues, ces exigences sont le fruit d’un travail de concertation en interne avec les membres du Collectif et permettent aujourd’hui d’aboutir à des règles techniques structurantes et redonnant une définition aux bâtiments à énergie positive. 

Les organismes certificateurs conventionnant avec Effinergie pour la labélisation des projets résidentiels neufs auront intégré ces exigences dans leurs référentiels pour le 1er septembre 2022.

 

En savoir plus : 

::/introtext::
::introtext::

Page de gardeCe second livret présente un retour d'expérience sur les bâtiments tertiaires engagés dans un label Effinergie sur la période 2011 et 2021. Il a pour objectifs de : 

  • Promouvoir la dynamique de la construction Effinergie en France,
  • Caractériser les performances énergétiques et environnementales de ces bâtiments,
  • Identifier les technologies mises en œuvre pour l'enveloppe et les équipements,
  • Proposer une analyse économique.

 En savoir plus : 

::/introtext::
::introtext::

image actu GIEDans la continuité des travaux menés au printemps 2021, l’Etat, dans une lettre de mission adressée par Stéphanie Dupuy-Lyon, Directrice Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature au ministère de la Transition écologique, confie au Groupement d’Intérêt Ecologique (GIE), composé de l’Alliance HQE-GBC France, du Collectif Effinergie et du Collectif des démarches Quartiers et Bâtiments Durables, et au Plan Bâtiment Durable le soin de conduire les travaux menant à l’émergence d’un cadre commun de référence pour aller au-delà de la RE2020.

 

Pour mener à l’élaboration du futur label accompagnant à la RE2020, le Plan Bâtiment Durable a conduit une ample concertation au printemps 2021. Ces travaux et l’émergence du Groupement d’Intérêt Ecologique (GIE) composé aujourd’hui de trois associations - l’Alliance HQE-GBC France, le Collectif des Démarches Quartiers et Bâtiments Durables et le Collectif Effinergie ont ainsi montré l’intérêt de prendre appui sur les expertises et les savoir-faire existants et de mettre les porteurs de labels et démarches existants au cœur du dispositif.

 

Par lettre de mission datée du 19 avril 2022, Stéphanie Dupuy-Lyon, Directrice Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature, soutient la poursuite de cette démarche portée par le Groupement d’Intérêt Ecologique avec l’appui du Plan Bâtiment Durable, afin de faire émerger un cadre commun de référence, appuyé par l’Etat.

 

Un cadre commun de référence pour tracer la voie vers les bâtiments d’après-demain

A travers une dynamique collective, l’Etat souhaite inciter les professionnels volontaires à se fixer un cap cohérent par rapport aux objectifs nationaux à moyen et long terme et définir un niveau d’ambition permettant d’élargir l’actuel champ réglementaire de la RE2020.

Le cadre commun de référence qui sera proposé par le GIE et le Plan Bâtiment Durable éclairera une voie de progrès que tous, Etat, collectivités, et acteurs de la filière, souhaitent poursuivre pour les bâtiments de demain et d’après-demain. Ce cadre pourra évoluer au fur et à mesure de l’expérimentation et répondra au besoin de soutien à l’innovation et à l’exemplarité des acteurs les plus ambitieux.

Les travaux exploreront notamment les différentes voies environnementales identifiées lors de la première phase de concertation afin d’aller au-delà des sujets énergie et carbone de la RE2020 : neutralité carbone, mesure des performances énergétiques effectives, bâtiment qui coopère avec les réseaux, confort et santé, gestion durable de l’eau, économie circulaire et biodiversité.

L’ambition est également de positionner ce cadre de référence français sur la scène internationale, en cohérence avec les évolutions règlementaires et initiatives portées au niveau européen, comme Level(s) ou les critères de la taxinomie portés par la Commission européenne.

 

Le GIE et le Plan Bâtiment Durable engagent un travail collectif avec la filière

La première phase des travaux, qui s’étendra jusqu’à la rentrée 2022, permettra de proposer une gouvernance partagée, associant largement la filière et l’ensemble des acteurs volontaires, notamment ceux présents à l’échelle locale, afin de construire collectivement ce cadre commun.

La seconde phase des travaux consistera à poursuivre les travaux techniques en explorant les différentes voies environnementales. Elle s’appuiera notamment sur les travaux déjà menés par les groupes thématiques, mais aussi sur l’expertise et les membres des associations, à l’appui de leur fort ancrage territorial.

 

« L’objectif des travaux du GIE sera de proposer pour le bâtiment une grammaire commune, c’est-à-dire une grille de lecture environnementale du bâtiment, basée sur les travaux déjà menés par nos associations, enrichie de la RE2020, des initiatives territoriales et des réponses issues de la concertation autour du Label RE2020. »

Marjolaine Meynier-Millefert Présidente de l’Alliance HQE-GBC France

 

« Afin de répondre aux enjeux climatiques, la RE2020 est une étape structurante pour l'ensemble des acteurs du bâtiment. Pour être à la hauteur des enjeux, nous ne devons cependant pas nous arrêter en chemin : l'émergence du Groupement d'Intérêt Écologique traduit la volonté que nous avons de généraliser les bâtiments à faibles impacts environnementaux et ainsi tracer une voie de progrès collective pour les constructions de demain. C'est une vision ambitieuse mais nécessaire et à laquelle le Collectif Effinergie prendra pleinement part, comme il le fait depuis plus de 15 ans. »

Hubert Dejean de la Bâtie, Président du Collectif Effinergie

 

« Le GIE est pour notre Collectif des démarches l'occasion de faire valoir notre ancrage territorial, notre capacité à animer un réseau de professionnels locaux et notre méthodologie spécifique et, qui fait ses preuves : le système participatif de garantie autrement appelé "Certification participative". »

Sylvie Détot, Présidente du Collectif des démarches Quartiers et Bâtiments Durables

 

« La réglementation environnementale marque depuis le début de l’année la fin du cycle des réglementations thermiques et transforme nos modes constructifs. Pour accompagner les acteurs les plus ambitieux, nous traçons maintenant un chemin qui va plus loin, en élargissant la dimension environnementale du bâtiment : la large mobilisation des acteurs, lancée par la concertation opérée à l’été 2021 à l’initiative du Plan Bâtiment Durable, traduit une volonté partagée de construire ensemble un référentiel commun de progrès : nous sommes à l’œuvre ! »

Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment Durable

 

En savour plus  :

 

::/introtext::
::introtext::
centreValDeLoire
l'Observatoire des bâtiments durables et basse consommation de la Région Centre-Val de Loire sera officiellement lancé le 10 juin, durant une après-midi dédiée à l'avancée de la Cop régionale et aux bâtiments résilients et écologiques.

L'évènement aura lieu de 14h à 17h30 à l'Alliage, situé sur la commune d'Olivet :
 
13h30 - 14h00 :  Accueil café 
14h00 - 14h20 :  Mot d’accueil
 
  • Matthieu Schlesinger - Maire d’Olivet et Vice-Président d’Orléans métropole
  • François Bonneau - Président du Conseil régional du Centre-Val de Loire.
14h20 - 15h20 :  Présentation de l’observatoire BBC régional des bâtiments durables et basse consommation 
15h20 - 15h40 :  Retour d’expérience des consommations énergétiques réelles de maisons rénovées au standard BBC dans le cadre de l’étude PerfInMind
15h40 - 16h10 :  Présentation de la démarche « bâtiment durable » et déploiement sur la région Centre-Val de Loire
16h10 - 16h25 :  Présentation du collectif Effinergie
16h30 :  Retour d’expérience du centre culturel l’alliage et visite du bâtiment
 
Inscription :

 

::/introtext::
::introtext::
Photo actu Effinergie Label expertimentation Effinergie Plan de travail 1L'expérimentation Effinergie Patrimoine est dans sa 3ème et dernière année. Il reste du travail à mener pour les experts travaillant avec Effinergie sur le sujet et pour les projets entrés dans l'expérimentation mais avec presque 50 projets entrés dans l'expérimentation, déjà 2 projets validés et 3 devant passer devant la prochaine Commission, l'expérimentation montre ces premiers résultats. 
L'Observatoire BBC et ses fiches de retour d'expérience permettent déjà d'avoir des informations sur les 2 projets validés.
 
Dans le cadre de l'expérimentation il reste 2 Commissions à venir sur cette année 2022  : le 19 mai et le 8 septembre. 
Les candidatures sont encore possibles jusqu'au 9 mai grâce au formulaire en ligne. Après quoi les nouveaux projets ne pourront être acceptés. Il est donc urgent de candidater.
 
En savoir plus : 
::/introtext::
::introtext::

Marie Gracia Manuel Bouquet Terra j3e 300x176

L’association Effinergie vient de nommer Marie GRACIA au poste de directrice à partir du 14 mars 2022. Nous remercions pour son implication Yann DERVYN qui quitte ses fonctions après 10 ans au sein du collectif.

Marie GRACIA, nouvelle directrice de l’association, accompagnera Effinergie dans son développement sur l’ensemble du territoire national, à travers une stratégie visant notamment à renforcer le lien avec ses membres tout en élargissant son socle d'adhérents à de nouveaux partenaires. Marie GRACIA a en effet une expérience et une connaissance approfondie des acteurs de la filière bâtiment et dans l’animation de réseau puisqu'elle a fait partie de l’équipe permanente du Plan Bâtiment Durable pendant de nombreuses années.

MG : « Je suis très heureuse de rejoindre le Collectif Effinergie afin d’accompagner nos membres et ainsi promouvoir la conception, la rénovation et la construction des bâtiments précurseurs, à faible impact énergétique et environnemental. Les acteurs que regroupe Effinergie – collectivités, associations, industriels, architectes, bureaux d’étude, organismes de formation, financeurs et syndicats professionnels – sont pleinement mobilisés pour répondre collectivement aux enjeux du bâtiment durable. »  Marie GRACIA

Marie pose ses valises à Montpellier pour assurer cette nouvelle fonction de directrice et superviser l’avancée des travaux en cours menés par les équipes Effinergie : expérimentation patrimoine, label Basse consommation et bas carbone en rénovation, label Effinergie adossé à la RT2020, Observatoire BBC et les projets de recherche.

 

Plus de renseignement : 

::/introtext::
::introtext::

Model 2021 Pole fibres energivieAvec une intercommunalité dense et urbaine, qui regroupe la ville de Paris, 123 communes sur trois départements (de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne et 7 communes de l’Essonne et du Val d’Oise) soit 7,2 millions d’habitants la Métropole du Grand Paris est tournée vers un niveau de logement répondant à l’ensemble des enjeux environementaux.

En savoir  plus : 

::/introtext::